Comment soulager une piqûre de moustique

L’été est là, et avec lui…nos amis les moustiques !

Ce qui attire les moustiques

Si vous avez fait dernièrement quelques excès, il y a fort à parier que votre système lymphatique soit bien encombré en déchets, assurez vous de faire circuler un peu votre lymphe et lors de la prochaine soirée entre amis, les moustiques vous épargnerons un peu. Oui, en effet, les moustiques piquent les personnes les plus congestionnées en déchets, le nombre de piqûres que vous aurez atteint en fin de soirée vous permettra ainsi d’évaluer la quantité de vos déchets en regard de ceux de vos amis, plus ça gratte…plus c’est congestionné !


Bon, et quand ça me gratte, je fais quoi ?

Eh bien, la moxibustion va vous aider. Choisissez la forme qui vous plaît le plus :

Si les moustiques ont été bien généreux avec vous (chanceu-x-se, ils vous ont pompés vos déchets !) vous pouvez utiliser l’Ontake*, cela permettra de faire plusieurs boutons en même temps, ou traiter une zone plus large qui vous démange.

Vous avez le choix, l’idée c’est que la stimulation entraîne…une piqûre ou une action dispersive. Cela permet de faire circuler le sang, la lymphe et vous soulagera rapidement de la sensation de démangeaison.

*Articles à venir


En pratique

Placez simplement le cône de moxa sur le bouton ou plusieurs cônes autour du bouton à traiter, vous pouvez appliquer des cônes jusqu’à disparition de la démangeaison. Ce type de traitement local, directement sur la zone atteinte, fonctionne aussi pour les verrues.

L’utilisation de ce point peut être intéressante en complément au traitement local : VB21.

Indiqué GB21 en Anglais dans la photos ci-dessous.

Ce point a une action sur les démangeaisons qui a été décrite par un grand maître de la moxibustion Japonaise : Isaburo Fukaya*. Ce point peut se localiser facilement à l’aide d’une corde, méthode appelée Jôsetsu-hô*.

* Articles à venir

Prenez soin de votre lymphe, sinon, les moustiques le feront pour vous !

Okyu et santé !

Hyperactivité des enfants : conseil pratique et ressources

Quelques points de Moxibustion

Pour calmer l’hyperactivité des enfants, le stress et de manière générale toute excitation du système nerveux, la moxibustion est bien appropriée.

Les points situés sur le méridien du vaisseau gouverneur, dans les espaces intervertébraux entre VG14 et VG8 sont souvent réactifs* et efficaces pour ce type de problématique. Vous pouvez palper les espaces intervertébraux délicatement en partant de la 1ère vertèbre dorsale et en descendant jusqu’à la 9ème (l’équivalent de la moitié supérieure de la colonne, voir rectangle noir dans l’image de gauche), si votre enfant décrit une douleur, ou une sensation désagréable à un endroit, stimuler ce point pourra agir sur l’hyperativité ou le stress.

* réactif signifie douloureux à la pression

 

 


Retour d’expérience

De mes quelques consultations d’enfant au cabinet, j’ai remarqué que la moxibustion Chinestukyu était bien adaptée et permet souvent avec 1 à 3 cônes de réguler la réactivité du point. Les enfants qui ont de la difficulté à trouver le sommeil, qui ont des troubles de l’attention ou encore un comportement colérique, voient leur état s’améliorer sensiblement.


En pratique

Si vous souhaitez vous y essayer avec la moxibustion à la maison, préférez les cônes prêts à l’emploi adhésifs de ce type en gardant à l’esprit que le cône doit être retiré dès que votre enfant ressent un léger picotement. Méfiez-vous également de la qualité de confection de certains cônes : la base peut souvent se détacher de la partie cartonnée qui supporte l’armoise lorsque vous retirez le plastique de l’adhésif. Dans mon activité, je n’utilise plus ce type de cônes, dont je trouve la stimulation et la qualité de confection trop aléatoire d’un cône à l’autre. Pensez aussi à vous munir :

  • d’une pince à épiler pour saisir la base cartonnée qui peut être très chaude lorsque vous retirez le cône
  • d’une coupelle ou d’un cendrier pour déposer les cônes consumés

 

Précaution supplémentaire : pensez à bien laisser les cônes finir de se consumer complètement avant de les jeter à la poubelle, à défaut, versez de l’eau dessus.

Enfin, condition indispensable, votre enfant doit se sentir en confiance, s’il a peur ou craint la brûlure, évitez l’expérience. Tenez-moi au courant des effets obtenus si vous décidez d’essayer.

Les ressources de la partie suivante pourront vous aider à aller chercher des solutions qui vont sur des causes plus profondes au trouble de votre enfant.


 

Ressources complémentaires

  • Le livre Au dodo les petits d’Anna Wahlgren vous aidera à mettre en place une cure de sommeil pour votre enfant
  • Par ici, une vidéo témoignage de parents qui ont mis en pratique les conseils du livre Au dodo les petits
  • Un blog sur la parentalité bienveillante
  • Enfin, l’alimentation joue un rôle majeur dans l’hyperactivité des enfants, visionnez cette vidéo pour comprendre

 

Okyu et pleine santé à vous !