Qu’est-ce qu’un point vivant ?

Pourquoi points vivants ?

Les points vivants sont appelés ainsi car ils se déplacent, sont sensibles ou douloureux lorsqu’on les stimule et disparaissent si le traitement est efficace.


Comment apparaissent-ils ?

Ces points sont le résultat d’une adaptation du corps face à un stress chronique géré par la fonction sympathique du système nerveux. Si le corps est soumis à un stress chronique, une des conséquences est l’apparition d’une tension musculaire importante à certains endroits du corps. Ces tensions musculaires apparaissent à l’origine pour une bonne raison : diminuer les mouvements des tissus dans la zone enflammée, afin d’éviter que le phénomène inflammatoire ne s’aggrave. Cependant, en raison de la congestion excessive du corps et de l’acidification de notre terrain, pour bon nombre de personnes aujourd’hui l’inflammation perdure, ainsi que la tension musculaire.


Que provoquent-ils ?

Les points vivants entrainent une moins bonne circulation du sang, de la lymphe, de l’influx nerveux et du flux énergétique. Ils influencent également notre posture et peuvent provoquer des déséquilibres posturaux.


Quels effets après leur détente ?

La détente des points vivants relance la circulation des différents flux (sang, lymphe, influx nerveux et flux énergétique) et permet d’abaisser la dominance du système nerveux sympathique au profit du système parasympathique.

Par cette action de détente nous permettons au corps, en passant d’une dominance sympathique à un fonctionnement plus orienté sur le parasympathique, de relancer ses processus régulateurs qui étaient entravés par la chronicité de l’inflammation. Pour faire simple, ce changement de dominance de système nerveux permet au corps de mettre en route son système d’auto-réparation.


Les limites du traitement des points vivants

Cependant, on voit bien ici que le traitement de ces points ne peut être qu’un soutien ponctuel et qu’il faudra s’intéresser aux causes ayant mené à l’inflammation puis à l’apparition des points vivants : la congestion et l’acidification du terrain.

Nous pouvons par la moxibustion favoriser l’élimination des déchets, et ainsi décongestionner l’organisme et faire diminuer l’acidose. Cependant, sur le long terme, rien ne sera plus efficace que des changements d’hygiène de vie adaptés qui font en sorte d’alcaliniser le terrain et réduire au maximum l’apport et la production de déchets.


Où sont les points vivants ?

Les points vivants peuvent correspondre aux points des méridiens indiqués en médecine chinoise ou être situés en dehors de tout modèle théorique. Les emplacements des points indiqués en médecine chinoise ne sont que des indications, et étant donné que les points vivants se déplacent, il est nécessaire d’utiliser la palpation pour trouver leur localisation précise. Vous avez plus de chance de trouver un point vivant si vous vous situez à proximité d’un méridien, mais gardez à l’esprit qu’un point vivant est : douloureux à la pression et « induré » (il présente une tension musculaire très petite et dure palpable à l’endroit de la douleur)

Moxibustion Tonetsukyu ou okyu de grain de riz

La moxibustion Tonetsukyu ou okyu de grain de riz

La technique Tonetsukyu ou okyu de grain de riz est classée dans les techniques de moxibustion directe. L’armoise est au contact de la peau et le cône se consume jusqu’à la fin (100% de combustion). Parmi l’ensemble des techniques de moxibustion Japonaise, c’est la technique qui est le plus souvent utilisée, elle caractérise souvent la base des traitements qui seront ensuite complétés par d’autres techniques.


 

L’objectif du traitement

Dans l’approche Japonaise, nous utilisons l’okyu de grain de riz le plus souvent dans le but de travailler sur des points vivants. Les points vivants sont un processus adaptatif du corps. C’est à dire que le corps créé intentionnellement des tensions musculaires au niveau de points d’acupuncture dans le but de maintenir un équilibre. La chronicité de ces points vivants peut cependant poser problème car ils bloquent la bonne circulation des flux sanguins, lymphatiques, nerveux et également de l’énergie. L’objectif du traitement est donc de dissoudre ces blocages, afin de relancer la circulation du sang, de la lymphe, de l’influx nerveux et de l’énergie.


 

La qualité d’armoise

Pour cette technique nous utilisons une armoise de qualité supérieure dont la combustion est très rapide, ce qui permet de l’utiliser directement sur la peau sans dépasser une température excessive. Pour les traitements sur patient il est recommandé d’utiliser la qualité Tenkyuyo Miyabi.


 

Pour quelles problématiques

Avec ce type de stimulation, nous nous rapprochons plus de l’acupuncture que de l’apport important de chaleur généralement attribué aux techniques de moxibustion. Il est possible de travailler n’importe quelle problématique de santé, son champ d’application est aussi vaste que celui de l’acupuncture. Toutefois, pour vous donner une idée des troubles sur lesquels elle a été efficace et bénéfique en cabinet, voici une liste par catégorie :

Troubles de la tête

  • Dépression
  • Difficultés de concentration/fatigue mentale
  • Douleur de la tête/Mal de tête/ Céphalée
  • Insomnie
  • Migraine
  • Douleur de la mâchoire
  • Fatigue visuelle
  • Acouphènes
  • Vertiges
  • Nez bouché/congestionné
  • Irritation et douleurs de la gorge
  • Rhume
  • Sinusite

Troubles de la poitrine

  • Douleur de la poitrine
  • Bronchite
  • Toux
  • Emphysème (amélioration de la respiration)
  • Hypertension

Troubles de l’abdomen

  • Hyper-acidité gastrique
  • Ballonnements
  • Constipation
  • Diarrhée
  • Douleur abdominale

Trouble des reins / foie

  • Cystite/ Infections urinaire
  • Troubles et douleur au niveau du foie

Troubles génitaux

  • Douleurs menstruelles
  • Hémorragie utérine
  • Troubles liés à la ménopause (bouffée de chaleur)
  • Règles irrégulières/ en retard

Troubles de la peau

  • Démangeaisons
  • Verrues

Troubles musculaires et articulaires

  • Douleur cervicale
  • Torticolis
  • Douleur de l’épaule, du bras, du poignet, tendinite
  • Cruralgie
  • Douleur du genou
  • Sciatique
  • Douleur lombaire

Autres

  • Fatigue
  • Fibromyalgie
  • Oedèmes
  • Stress
  • Cancer du poumon (amélioration de la respiration et détoxification de la zone pulmonaire)
  • Cancer du colon (amélioration du transit et douleurs locales)

Okyu et pleine santé !

Moxibustion Chinetsukyu

Plan de l’article

  1. La moxibustion Chinetsukyu
  2. Palpation des vides et excès
  3. Supplémentation et dispersion
  4. La qualité d’armoise
  5. Pour quelles problématiques

1. La moxibustion Chinetsukyu

La moxibustion Chinetsukyu est classée dans la catégorie de la moxibustion indirecte. La matière en combustion (armoise) n’est pas en contact avec la peau. En effet, malgré les apparences (le cône est appliqué à même la peau), il reste toujours de l’armoise intacte au contact de la peau, une partie qui ne s’est pas consumée.


2. Palpation des vides et excès

La tension superficielle de la peau nous indique si nous somme en présence de vides (kyô) ou d’excès (jitsu). Lors de la phase de palpation, celle-ci doit être extrêmement délicate car avec cette technique nous n’agissons pas sur des points en profondeurs, mais seulement en surface. D’un point de vue énergétique, notre action vise le Qi défensif (Wei Qi).


3. Supplémentation et Dispersion

Selon que les points trouvés sont en vide ou en excès, nous allons pratiquer Chinetsukyu dans l’idée de supplémenter les points vides et disperser les points en excès. Il y a ainsi deux façons d’utiliser les cônes de Chinetsukyu : rétablir un vide ou disperser une stagnation. Sur l’image ci-dessus, le cône de droite nous servira plutôt pour de la supplémentation et le cône de gauche pour de la dispersion. Notez que la grosseur des cônes est différente ainsi que le pourcentage de combustion au moment ou nous retirons le cône.


4. La qualité d’armoise

Pour cette technique, il n’est pas nécessaire d’avoir une armoise de trop grande qualité comme on en utilise pour la moxibustion Tonetsukyu ou okyu de grain de riz. D’une part le coût serait prohibitif et d’autre part les cônes brûleraient trop rapidement et ne chaufferaient pas suffisamment fort. Néanmoins, une armoise de trop faible qualité sera difficile à manipuler et les cônes plus compliqués à former. L’armoise recommandée pour cette technique est Onkyu Tokkyu que l’on peut trouver sur le site Docsave, un excellent fournisseur pour le matériel de moxibustion et d’acupuncture.


5. Pour quelles problématiques

En cabinet j’ai pu vérifier jusqu’à maintenant des effets significatifs sur :

  • Tendinite
  • Douleur du genou
  • Oedèmes
  • Hématomes
  • Fatigue
  • Diarrhée
  • Hyper-activité et stress des enfants
  • Douleur dorsale et lombaire
  • Douleur menstruelle / Dysménorrhée
  • Amélioration de la cicatrisation

D’autres problématiques peuvent aussi être améliorée :

  • Otite
  • Fièvre
  • Manque de lait maternel (Hypogalactie)
  • Problèmes oculaires divers

Pleine santé !