Endométriose et moxibustion, l’étude continue

Les femmes atteintes d’endométriose souffrent souvent de fatigue 😴 et de douleurs chroniques, ce qui impacte le quotidien, le travail, le couple, les activités sociales ou les passions etc.

De ce que j’ai pu constater ces 3 derniers mois lors d’une étude qui visait à tester la moxibustion japonaise pour réguler des symptômes liés à l’endométriose, la fatigue chronique est loin d’être inéluctable. 

J’ai pu observer pour de nombreuses participantes une augmentation de la vitalité 🔥 et une diminution importante des douleurs et symptômes liés à l’endométriose, en voici la liste :

  • fatigue physique (améliorée d’autant plus si le bain dérivatif est pratiqué en complément)
  • fatigue psychologique
  • sciatique
  • cruralgie
  • douleur de l’épaule droite
  • douleur des ovaires / bas ventre au moment des menstruations
  • inflammation de la vessie associée à mictions fréquentes et sensation de pression interne
  • boutons sur la peau quelle que soit la localisation (seulement si les séances sont complétées par la pratique du bain dérivatif quotidien)
  • douleur dorsale/lombaire
  • tension des trapèzes 

Cependant, je n’ai pas encore rassemblé suffisamment d’études de cas. C’est pourquoi je poursuis cette étude jusqu’en juillet 2020, avec pour objectif de rassembler entre 50 et 100 études de cas pour constituer une étude sérieuse sur l’accompagnement de l’endométriose.

Un état de vitalité et de confort tel qu’il est possible de se consacrer enfin aux activités qui les animent c’est une liberté qu’ont retrouvées certaines des participantes à l’étude ces derniers mois. Je ne peux pas garantir le même résultat pour toutes, mais je sais que je mettrai tout en oeuvre pour tenter d’y parvenir 🤝

Au service de la vie et du vivant

Gaëtan

Pour les renseignements sur cette étude, cliquez ici

Pour participer et commencer l’accompagnement, cliquez ici