Tour de france à vélo en préparation

J’ai récemment reçu la randonneuse que je me suis commandé pour mes trajets domicile-travail, mais qui me servira également pour un projet de tour de France à vélo que je concrétiserai l’été prochain. L’idée de ce tour de France est de promouvoir et pratiquer la moxibustion japonaise, en ciblant particulièrement les déserts médicaux. Le tracé reste encore à définir, et vos remarques et suggestions m’intéressent, alors n’hésitez pas à commenter. En attendant l’été prochain, et un descriptif plus détaillé de ce projet, je commencerai prochainement des soins à domicile à vélo un jour par semaine.

Associer deux passions, en voilà une bonne idée 😉

Okyu et santé

Troubles du sommeil

Pourquoi j’ai un problème de sommeil ?

Les problèmes de sommeil sont fréquents aujourd’hui, de causes multiples, ils sont une invitation de votre corps à rectifier votre hygiène de vie.

J’ai souvent observé chez mes patients que les troubles du sommeil sont le résultats de deux causes principales :

  • une hyperactivité du système nerveux sympathique, le plus souvent lié au rythme de vie
  • une inflammation intestinale ou un travail digestif trop conséquent à l’heure du coucher

À cela on peut ajouter :

  • Manque d’exposition à la lumière naturelle
  • Epuisement de la glande pinéale (=déficit en mélatonine)
  • Manque d’activité physique


 

En quoi la moxibustion peut m’aider ?

Le travail en moxibustion, mais aussi le shiatsu, les massages, l’ostéopathie etc. permettent de calmer l’hyperactivité du système nerveux sympathique. Dans la plupart des cas, cela suffit à rétablir le sommeil et retrouver un endormissement plus aisé. La remise en circulation des différents flux corporels (sang, lymphe, influx nerveux) entraîné par ces thérapies participe grandement à l’amélioration du sommeil.

 

Que puis-je essayer si les thérapies n’ont pas fonctionnés ?

Si cela ne suffit pas, il conviendra alors de travailler sur l’heure de la prise de repas, le prendre plus tôt.

Désenflammer les intestins sera aussi une aide précieuse pour limiter les processus cognitifs avant le coucher (qui n’a jamais refait le monde avec de grands projets révolutionnaires au lieu de s’endormir ?) pour cela prenez des jus de légumes, tentez une monodiète, ou encore mieux jeûnez pour le repas du soir ! Ce mélange vous sera également utile pour calmer l’inflammation intestinale.

Dans le cas ou une fatigue est présente et que la boîte à poux tourne encore à plein régime, ce mélange vous aidera.

 

Okyu et pleine santé à vous !

Douleur de l’épaule irradiant dans le bras

Cela fait maintenant plusieurs semaines que je vois des patients venir au cabinet avec le même type de problématique. En l’occurence, une douleur de l’épaule unilatérale avec un ou deux trajets douloureux partant vers le coude. Les trajets sont localisés sur muscles deltoïdes chef moyen, brachial, triceps brachial et tendon du triceps. Les trajets douloureux passent sur les méridiens gros intestin, triple réchauffeur et intestin grêle. La douleur est amplifiée à l’extension du coude.

Après plusieurs essais de traitements, en voici un qui fonctionne à merveille en une séance avec une combinaison de plusieurs techniques de moxibustion japonaise :

1. Traitement racine de Fukaya du côté douloureux uniquement (3 points vivants), généralement autour de VB21, IG11. Pour le troisième point choisir le plus douloureux sur la ligne Vessie entre V11 et V17.

2. Traitement des zones superficielles en vide et en excès avec l’Ontake (bambou chaud) sur la partie dorsale supérieure puis sur les lombaires.

3. Traitement Ontake avec la Fréquence Méridienne sur VB (120) et V (112) en partant des trapèzes et en descendants.

4. Traitement du bras avec le point unique à la corde (Josetsu-Ho) que l’on retrouve sur le méridien VG. 7 cônes sur ce point.

5. Désinflammation des triceps avec la technique de quadrillage de la zone et on dirige l’énergie vers l’extrémité du membre

Je viens d’effectuer à nouveau ce traitement cet après-midi. Après chaque partie du traitement le patient a observé une évolution de la douleur (diminution ou changement de localisation).

1. Premier soulagement de la douleur de l’épaule après le traitement racine de Fukaya

2. Deuxième soulagement de la douleur après le traitement des vides et excès superficiels avec Ontake.

3. Changement de localisation de la douleur (elle descend dans le bras) après la fréquence méridienne. À ce moment là, la douleur de l’épaule est traité, il ne reste plus que l’inflammation des triceps et du tendon sur les trajets des méridiens GI et TR.

4. Après le Josetsu-Ho du point unique à la corde, l’inflammation des triceps et du tendon diminue.

5. Après le quadrillage de la zone pour désinflammation il n’y a plus aucune douleur à l’immobilité ni à l’extension du coude.

Conclusion : on rencontre là le potentiel de la moxibustion japonaise lorsque l’on s’exerce a utiliser les différentes techniques de cet art en complémentarité, au bon moment, avec le bon dosage, sans chercher à aller traiter complètement avec une seule technique comme j’ai souvent voulu le faire. L’union fait la force, ce cas pratique et les multiples patients avec douleurs de l’épaule qui ont précédés me l’ont prouvé.

J’ajoute pour finir que l’utilisation du cadrillage de la zone pour désenflammer (5ème étape) est la seule technique qui m’ait permis jusqu’à maintenant d’atteindre un soulagement complet pour l’inflammation des triceps, elle est peut-être longue a effectuer, mais son potentiel est immense ! J’encourage vivement les pratiquants à l’utiliser en complément aux autres techniques.

Accompagnement des cancers en moxibustion

Cancer du poumon


Ce premier cas pratique date de l’année dernière (2016). Il s’agit d’une personne qui souffrait d’un cancer du poumon. J’ai dans un premier temps effectué le Taikyoku de Sawada* sur trois séances. Ensuite, les traitements ont consisté à :

  • soutenir la sphère pulmonaire afin de soulager la difficulté respiratoire
  • soulager des douleurs cervicales et les maux de tête

Suite aux trois premières séances, le patient a ressenti :

  • une augmentation de sa vitalité
  • moins de fatigue
  • une amélioration de son sommeil

Pour ce qui est des séances qui ont ciblé la sphère pulmonaire, j’ai appliqué des cônes de moxibustion prêt à l’emploi suivant un protocole de traitement recommandé par Isaburo Fukaya. Suite à la première séance, le patient à eu une crise d’élimination qui s’est traduite par une toux prononcée avec expectoration de mucus. Les séances suivantes ont été plus espacées et l’utilisation de cônes prêts à l’emploi mis de côté, car bien que l’évacuation de déchets en stagnation soit une chose positive et a contribué à améliorer sensiblement la gêne respiratoire, les ressources nerveuse du corps sont précieuses lorsque les patients suivent des chimiothérapies, il faut envisager de les maintenir à leur meilleur niveau si l’on souhaite mettre toutes les chances de notre côté. Plus de séances ont ensuite été envisagées, mais avec un traitement moins intense par séance. Nous avons par ces séances permis de maintenir un état de confort pour les symptômes les plus importants comme les maux de tête, les douleurs articulaires et la gêne respiratoire.

* Protocole de renommée nationale au Japon

Cancer du côlon


Ce deuxième cas pratique est une personne en rémission pour un cancer du côlon. À ce jour, en août 2017, le suivi comptabilise un peu plus de 20 séances effectuées avec une fréquence de 1 à 2 semaines.

Les symptômes principaux ciblés pendant les séances ont été :

  • Douleurs dorsales (haut du dos)
  • Douleurs lombaires
  • Difficultés respiratoires
  • Fatigue
  • Constipation

Depuis le suivi de moxibustion, aucun problème de sommeil n’est survenu et la récupération nerveuse par le repos est donc excellente et l’état de vitalité générale se maintien avec les séances régulières. Les difficultés respiratoires m’ont donnés plus de fil à retordre. C’est lorsque j’ai utilisé les points VG23 et Senseisoku en complément au traitement racine de Fukaya que les meilleurs résultats sont survenus : cessation complète de la gêne respiratoire pendant environ une semaine. Pour les douleurs dorsales et lombaires, la durée de soulagement varie de 1 à 2 semaines, l’état inflammatoire chronique des tissus, l’état d’acidose général et le taux de congestion en déchets, ne permettent pas pour le moment d’arriver à maintenir le soulagement plus longtemps. On rencontre ici les limites de la moxibustion, comme ce serait le cas pour toute autre thérapie externe qui ne peut agir directement sur les causes primordiales que sont l’acidose et la congestion. Des changements d’hygiène de vie sont encore une fois à considérer pour travailler sur ces causes.

Il y a quelques mois, ce même patient s’est fait enlever un cathéter d’injection de chimiothérapie. L’opération pour le retirer a été un peu délicate. Le patient est venu me voir trois jours après l’opération, il avait un hématome autour de la cicatrice et quelques points de sutures auto dissolvants. J’ai pratiqué quelques cônes d’okyu le long de la cicatrice puis quelques cônes de Chinetsukyu sur les tensions les plus importantes au niveau de l’hématome. La douleur a fortement diminuée, quasiment disparue le lendemain. Un bel exemple de ce que permet la moxibustion et comment elle peut être un excellent complément post-opération pour diminuer les douleurs !

Observations et retours sur le jeûne intermittent


Pour les personnes qui suivent des chimiothérapies, j’ai souvent observé parmi mes patients que ces personnes n’ont pas faim le matin et se forcent à manger pour écouter les conseils des médecins. Car en effet, pour les médecins, un objectif majeur lors de traitement de cancer est de lutter contre la perte de poids.

Cependant, j’ai vu des patients sauter le petit déjeuner en écoutant leur ressenti corporel (faim non présente le matin). Ils s’en portaient bien mieux au niveau intestinal (moins de douleurs), les maux de tête diminuent, et les douleurs articulaires sont moins intenses, sans perte de poids associée.

En terme de santé, écouter les signaux de votre corps est primordial. Je ne vous dis pas de remettre en question les recommandations de vos médecins, mais de les mettre en regard de vos ressentis, votre confort. Nos ressentis et les signaux de notre corps devraient être mieux considérés.

Une expérience d’un jour suffit parfois pour observer un changement dans les symptômes.

Un petit déjeuner.

Un mieux-être.

À vous de choisir et d’expérimenter.

Okyu et pleine santé !

Lancement des ateliers moxibustion pour la famille

Cela faisait plusieurs semaines que j’y réfléchissais, voilà enfin le lancement des ateliers de moxibustion qui auront lieu tous les jeudi de 17h45 à 19h45 à la cheminée sur Septfonds. Retrouvez toutes les infos sur la page dédiée de mon site en cliquant ici

À très vite pour découvrir tout le potentiel de cette pratique !

Pleine santé

 

Interview d’avril 2017

Une interview pour l’émission l’essen’ciel de Magali

J’ai été interviewé par Magali au mois d’avril 2017 sur radio asso montauban. J’y parle de moxibustion bien entendu, mais pas que ! Un moyen d’en découvrir un peu plus sur mon activité et mon parcours. Bonne écoute.


Merci à Magali pour l’interview !

 

Okyu et pleine santé !

Qu’est-ce qu’un point vivant ?

Pourquoi points vivants ?

Les points vivants sont appelés ainsi car ils se déplacent, sont sensibles ou douloureux lorsqu’on les stimule et disparaissent si le traitement est efficace.


Comment apparaissent-ils ?

Ces points sont le résultat d’une adaptation du corps face à un stress chronique géré par la fonction sympathique du système nerveux. Si le corps est soumis à un stress chronique, une des conséquences est l’apparition d’une tension musculaire importante à certains endroits du corps. Ces tensions musculaires apparaissent à l’origine pour une bonne raison : diminuer les mouvements des tissus dans la zone enflammée, afin d’éviter que le phénomène inflammatoire ne s’aggrave. Cependant, en raison de la congestion excessive du corps et de l’acidification de notre terrain, pour bon nombre de personnes aujourd’hui l’inflammation perdure, ainsi que la tension musculaire.


Que provoquent-ils ?

Les points vivants entrainent une moins bonne circulation du sang, de la lymphe, de l’influx nerveux et du flux énergétique. Ils influencent également notre posture et peuvent provoquer des déséquilibres posturaux.


Quels effets après leur détente ?

La détente des points vivants relance la circulation des différents flux (sang, lymphe, influx nerveux et flux énergétique) et permet d’abaisser la dominance du système nerveux sympathique au profit du système parasympathique.

Par cette action de détente nous permettons au corps, en passant d’une dominance sympathique à un fonctionnement plus orienté sur le parasympathique, de relancer ses processus régulateurs qui étaient entravés par la chronicité de l’inflammation. Pour faire simple, ce changement de dominance de système nerveux permet au corps de mettre en route son système d’auto-réparation.


Les limites du traitement des points vivants

Cependant, on voit bien ici que le traitement de ces points ne peut être qu’un soutien ponctuel et qu’il faudra s’intéresser aux causes ayant mené à l’inflammation puis à l’apparition des points vivants : la congestion et l’acidification du terrain.

Nous pouvons par la moxibustion favoriser l’élimination des déchets, et ainsi décongestionner l’organisme et faire diminuer l’acidose. Cependant, sur le long terme, rien ne sera plus efficace que des changements d’hygiène de vie adaptés qui font en sorte d’alcaliniser le terrain et réduire au maximum l’apport et la production de déchets.


Où sont les points vivants ?

Les points vivants peuvent correspondre aux points des méridiens indiqués en médecine chinoise ou être situés en dehors de tout modèle théorique. Les emplacements des points indiqués en médecine chinoise ne sont que des indications, et étant donné que les points vivants se déplacent, il est nécessaire d’utiliser la palpation pour trouver leur localisation précise. Vous avez plus de chance de trouver un point vivant si vous vous situez à proximité d’un méridien, mais gardez à l’esprit qu’un point vivant est : douloureux à la pression et « induré » (il présente une tension musculaire très petite et dure palpable à l’endroit de la douleur)

Moxibustion Tonetsukyu ou okyu de grain de riz

La moxibustion Tonetsukyu ou okyu de grain de riz

La technique Tonetsukyu ou okyu de grain de riz est classée dans les techniques de moxibustion directe. L’armoise est au contact de la peau et le cône se consume jusqu’à la fin (100% de combustion). Parmi l’ensemble des techniques de moxibustion Japonaise, c’est la technique qui est le plus souvent utilisée, elle caractérise souvent la base des traitements qui seront ensuite complétés par d’autres techniques.


 

L’objectif du traitement

Dans l’approche Japonaise, nous utilisons l’okyu de grain de riz le plus souvent dans le but de travailler sur des points vivants. Les points vivants sont un processus adaptatif du corps. C’est à dire que le corps créé intentionnellement des tensions musculaires au niveau de points d’acupuncture dans le but de maintenir un équilibre. La chronicité de ces points vivants peut cependant poser problème car ils bloquent la bonne circulation des flux sanguins, lymphatiques, nerveux et également de l’énergie. L’objectif du traitement est donc de dissoudre ces blocages, afin de relancer la circulation du sang, de la lymphe, de l’influx nerveux et de l’énergie.


 

La qualité d’armoise

Pour cette technique nous utilisons une armoise de qualité supérieure dont la combustion est très rapide, ce qui permet de l’utiliser directement sur la peau sans dépasser une température excessive. Pour les traitements sur patient il est recommandé d’utiliser la qualité Tenkyuyo Miyabi.


 

Pour quelles problématiques

Avec ce type de stimulation, nous nous rapprochons plus de l’acupuncture que de l’apport important de chaleur généralement attribué aux techniques de moxibustion. Il est possible de travailler n’importe quelle problématique de santé, son champ d’application est aussi vaste que celui de l’acupuncture. Toutefois, pour vous donner une idée des troubles sur lesquels elle a été efficace et bénéfique en cabinet, voici une liste par catégorie :

Troubles de la tête

  • Dépression
  • Difficultés de concentration/fatigue mentale
  • Douleur de la tête/Mal de tête/ Céphalée
  • Insomnie
  • Migraine
  • Douleur de la mâchoire
  • Fatigue visuelle
  • Acouphènes
  • Vertiges
  • Nez bouché/congestionné
  • Irritation et douleurs de la gorge
  • Rhume
  • Sinusite

Troubles de la poitrine

  • Douleur de la poitrine
  • Bronchite
  • Toux
  • Emphysème (amélioration de la respiration)
  • Hypertension

Troubles de l’abdomen

  • Hyper-acidité gastrique
  • Ballonnements
  • Constipation
  • Diarrhée
  • Douleur abdominale

Trouble des reins / foie

  • Cystite/ Infections urinaire
  • Troubles et douleur au niveau du foie

Troubles génitaux

  • Douleurs menstruelles
  • Hémorragie utérine
  • Troubles liés à la ménopause (bouffée de chaleur)
  • Règles irrégulières/ en retard

Troubles de la peau

  • Démangeaisons
  • Verrues

Troubles musculaires et articulaires

  • Douleur cervicale
  • Torticolis
  • Douleur de l’épaule, du bras, du poignet, tendinite
  • Cruralgie
  • Douleur du genou
  • Sciatique
  • Douleur lombaire

Autres

  • Fatigue
  • Fibromyalgie
  • Oedèmes
  • Stress
  • Cancer du poumon (amélioration de la respiration et détoxification de la zone pulmonaire)
  • Cancer du colon (amélioration du transit et douleurs locales)

Okyu et pleine santé !

Comment soulager une piqûre de moustique

L’été est là, et avec lui…nos amis les moustiques !

Ce qui attire les moustiques

Si vous avez fait dernièrement quelques excès, il y a fort à parier que votre système lymphatique soit bien encombré en déchets, assurez vous de faire circuler un peu votre lymphe et lors de la prochaine soirée entre amis, les moustiques vous épargnerons un peu. Oui, en effet, les moustiques piquent les personnes les plus congestionnées en déchets, le nombre de piqûres que vous aurez atteint en fin de soirée vous permettra ainsi d’évaluer la quantité de vos déchets en regard de ceux de vos amis, plus ça gratte…plus c’est congestionné !


Bon, et quand ça me gratte, je fais quoi ?

Eh bien, la moxibustion va vous aider. Choisissez la forme qui vous plaît le plus :

Si les moustiques ont été bien généreux avec vous (chanceu-x-se, ils vous ont pompés vos déchets !) vous pouvez utiliser l’Ontake*, cela permettra de faire plusieurs boutons en même temps, ou traiter une zone plus large qui vous démange.

Vous avez le choix, l’idée c’est que la stimulation entraîne…une piqûre ou une action dispersive. Cela permet de faire circuler le sang, la lymphe et vous soulagera rapidement de la sensation de démangeaison.

*Articles à venir


En pratique

Placez simplement le cône de moxa sur le bouton ou plusieurs cônes autour du bouton à traiter, vous pouvez appliquer des cônes jusqu’à disparition de la démangeaison. Ce type de traitement local, directement sur la zone atteinte, fonctionne aussi pour les verrues.

L’utilisation de ce point peut être intéressante en complément au traitement local : VB21.

Indiqué GB21 en Anglais dans la photos ci-dessous.

Ce point a une action sur les démangeaisons qui a été décrite par un grand maître de la moxibustion Japonaise : Isaburo Fukaya*. Ce point peut se localiser facilement à l’aide d’une corde, méthode appelée Jôsetsu-hô*.

* Articles à venir

Prenez soin de votre lymphe, sinon, les moustiques le feront pour vous !

Okyu et santé !

Moxibustion Chinetsukyu

Plan de l’article

  1. La moxibustion Chinetsukyu
  2. Palpation des vides et excès
  3. Supplémentation et dispersion
  4. La qualité d’armoise
  5. Pour quelles problématiques

1. La moxibustion Chinetsukyu

La moxibustion Chinetsukyu est classée dans la catégorie de la moxibustion indirecte. La matière en combustion (armoise) n’est pas en contact avec la peau. En effet, malgré les apparences (le cône est appliqué à même la peau), il reste toujours de l’armoise intacte au contact de la peau, une partie qui ne s’est pas consumée.


2. Palpation des vides et excès

La tension superficielle de la peau nous indique si nous somme en présence de vides (kyô) ou d’excès (jitsu). Lors de la phase de palpation, celle-ci doit être extrêmement délicate car avec cette technique nous n’agissons pas sur des points en profondeurs, mais seulement en surface. D’un point de vue énergétique, notre action vise le Qi défensif (Wei Qi).


3. Supplémentation et Dispersion

Selon que les points trouvés sont en vide ou en excès, nous allons pratiquer Chinetsukyu dans l’idée de supplémenter les points vides et disperser les points en excès. Il y a ainsi deux façons d’utiliser les cônes de Chinetsukyu : rétablir un vide ou disperser une stagnation. Sur l’image ci-dessus, le cône de droite nous servira plutôt pour de la supplémentation et le cône de gauche pour de la dispersion. Notez que la grosseur des cônes est différente ainsi que le pourcentage de combustion au moment ou nous retirons le cône.


4. La qualité d’armoise

Pour cette technique, il n’est pas nécessaire d’avoir une armoise de trop grande qualité comme on en utilise pour la moxibustion Tonetsukyu ou okyu de grain de riz. D’une part le coût serait prohibitif et d’autre part les cônes brûleraient trop rapidement et ne chaufferaient pas suffisamment fort. Néanmoins, une armoise de trop faible qualité sera difficile à manipuler et les cônes plus compliqués à former. L’armoise recommandée pour cette technique est Onkyu Tokkyu que l’on peut trouver sur le site Docsave, un excellent fournisseur pour le matériel de moxibustion et d’acupuncture.


5. Pour quelles problématiques

En cabinet j’ai pu vérifier jusqu’à maintenant des effets significatifs sur :

  • Tendinite
  • Douleur du genou
  • Oedèmes
  • Hématomes
  • Fatigue
  • Diarrhée
  • Hyper-activité et stress des enfants
  • Douleur dorsale et lombaire
  • Douleur menstruelle / Dysménorrhée
  • Amélioration de la cicatrisation

D’autres problématiques peuvent aussi être améliorée :

  • Otite
  • Fièvre
  • Manque de lait maternel (Hypogalactie)
  • Problèmes oculaires divers

Pleine santé !