Relations entre points

Nous pouvons souvent vérifier que les points sont reliés selon des formes ou des patrons lorsque nous recherchons des points à traiter. Une forme qui revient souvent est le triangle. Dès que l’on a trouvé deux points réactifs, on peut alors chercher à l’aide d’une corde un troisième point en correspondance de manière à former un triangle équilatéral.

Ci-après, un cas de traitement de trouble du foie pour lequel deux points vivants apparaissent sur le méridien vessie et, en cherchant à former un triangle équilatéral, on trouve un troisième point réactif en partant vers les côtes en directions du foie.

 

 

 

 

 

 

 

Il faut imaginer qu’il existe un maillage triangulaire sur tout le corps, et que les points peuvent apparaître à chaque sommet, chaque pointe d’un triangle

Dans certaines approches de moxibustion japonaise, nous cherchons à restreindre au maximum le nombre de points à traiter, souvent en se focalisant sur le plus induré (= le plus « dur ») et le plus réactif (=le plus douloureux). La détente du point principal, permet de détendre les autres points sans les traiter, car ils sont reliés selon un maillage triangulaire.

Okyu et santé !

Laisser un commentaire