Action synergique de la moxibustion et de l’huile de ricin pour les fatigues et états d’épuisement

Moxibustion et cataplasme d’huile de ricin

Les cas de fatigue chronique et d’épuisement sont très fréquents et dans les approches de santé que j’affectionne particulièrement : la moxibustion japonaise et l’hygiénisme, toutes deux ont des moyens d’action qui peuvent avoir une action synergique des plus profitables.

La moxibustion japonaise d’une part avec la technique du shiokyu, permet d’apporter une quantité d’énergie importante sur le plan énergétique. La chaleur et l’énergie générée permettent également d’amplifier la circulation du sang et de la lymphe dans la zone. Ces deux effets permettent de fait une meilleure nutrition des cellules et une meilleure élimination des déchets alentours. Elle améliore également la tonicité des tissus qui ont tendance à trop se relâcher quand le système nerveux est épuisé, comme c’est le cas des fatigues chroniques et des épuisements.

L’huile de ricin d’autre part à une forte action de stimulation de la production de leucocytes (globules blancs) qui permet de soutenir un travail de réduction locale de la toxicité accumulée dans les tissus. Lorsqu’elle est appliquée en cataplasme à proximité d’un organe qui a des fonctions de traitement des déchets et d’élimination comme c’est le cas des principaux émonctoires (intestins, reins, peau, poumons, utérus) elle soutien ses fonctions de traitement de la toxicité et d’élimination. Voici une image que j’emploie souvent, pas tout à fait exacte, mais qui donne une idée générale de l’action de l’huile de ricin : Si les émonctoires sont comme des portes de sorties qui ont tendance à être fermées et qui n’éliminent plus suffisamment de déchets par épuisement, l’huile de ricin appliquée localement à proximité d’un émonctoire agit comme un moyen d’ouvrir ces portes et d’augmenter la quantité de déchets que l’émonctoire est en capacité d’éliminer.

Les cataplasmes d’huile de ricin sont généralement pratiqués à l’aide d’une bouillotte qui permet un apport de chaleur bénéfique qui dilate les pores de la peau, permet une meilleure pénétration et augmente globalement les effets de l’huile de ricin.

Dans le cas de la moxibustion la pratique du shiokyu peut être utilisée en remplacement de la bouillotte à des fins d’apport de chaleur mais aussi et surtout d’apport d’énergie conséquent.

C’est une association synergique des plus profitable pour les cas de fatigue et d’épuisements nerveux lorsqu’elle est pratiquée au niveau des reins.

Pour les femmes atteintes d’endométriose dont la fatigue chronique est quasi systématiquement associée à la maladie c’est d’un soutien sans pareille.

L’application du cataplasme d’huile de ricin est alors au niveau des reins physiologiques, les organes physiques, et la pratique du shiokyu quant à elle est pratiquée sur le cataplasme, au niveau des reins physiques, mais aussi autour des points V23 et V52 pour une action sur le Rein, organe énergétique, afin de nourrir les zones en vide profond d’énergie.


À défaut d’huile de ricin, l’argile en cataplasme au niveau des reins sera aussi un moyen des les soutenir dans leur fonction d’élimination. Pour en savoir plus téléchargez mon ebook gratuit sur l’argile pour connaître les zones d’applications pour soulager de nombreuses douleurs et symptômes de l’endométriose